Malisse et Philippoussis en finale

Xavier Malisse et Mark Philippoussis joueront la finale du BNP Paribas Fortis Champions à Bruxelles. ‘X-Man’ a dominé en demi-finale Thomas Muster. Philippoussis  a pris le meilleur sur Thomas Enqvist à la faveur d’un super tie-break.

Malisse a toutefois souffert face à Muster, de 13 ans son aîné. L’Autrichien, ancien numéro 1 mondial, n’est en effet pas le premier venu. Au terme d’un premier set équilibré, Malisse a émergé 7-5. Dans le second set, Muster a baissé en puissance, permettant à Malisse de conclure 6-3. “C’était une chouette rencontre contre Thomas mais il ne m’a pas fait de cadeau. J’ai surtout dû batailler ferme dans le premier set. Dans le second, j’étais plus frais que Thomas”, dixit Malisse.

Muster s’est montré bon perdant. “C’est bien qu’un Belge soit en finale de ce tournoi en la personne de Xavier. Il a selon moi une grande chance de l’emporter. Il joue toujours très bien”, a commenté, très sport, un Muster qui ne s’est pas privé pour amuser la galerie à Uccle. L’Autrichien a notamment livré une imitation parfaite de Nadal, avant de plaisanter avec le juge de ligne et les ramasseurs de balle.

SUPER TIE-BREAK

La seconde demi-finale mettait aux prises Thomas Enqvist et Mark Philippoussis. Enqvist a démarré pied au plancher et remporté le premier set 6-2 en profitant de nombreuses fautes directes de Philippoussis. L’Australien a ensuite haussé son niveau de jeu. Il a mieux servi et volleyé, ce qui lui a permis d’égaliser à une manche partout à la faveur d’un tie-break: 7-6 pour Philippoussis. Le super tie-break décidait du second ticket de finaliste. Un super tie-break qui tombait également dans l’escarcelle du grand Australien 10-7.

APPELMANS ET ROCHUS REMPORTENT LE DOUBLE

Sabine Appelmans et Olivier Rochus ont été couronnés vainqueurs en double. Le duo belge a mené à bien le traditionnel ‘long set’ 8-4 face à la paire Dominique Monami/Henri Leconte. Comme attendu, le facétieux Leconte a régalé le public. Il a notamment obligé Dominique Monami à disputer seule les derniers points de la rencontre.

« C’est la première fois que nous formions un duo, mais ça s’est bien passé avec Olivier. Je ne joue plus très souvent, mais ça m’a fait du bien de décrocher ma raquette pour ce super tournoi”, s’est enthousiasmé Appelmans.